Financez vos projets, pas vos idées...

… Et optimisez vos chances de réussite.

18 octobre 2022

 

Plusieurs clients m’ont contacté récemment pour me dire qu’ils avaient vu l’annonce d’un programme et qu’ils avaient une idée.


Une idée ? C’est super ! Mais est-ce suffisant pour obtenir du financement public ? Revenons sur quelques principes de base.




Distinguez l’idée du projet


Bien que les idées soient à l’origine de nombreux projets, elles manquent souvent d’éléments concrets qui vous permettront de déposer une demande de financement. Même si vous êtes convaincu.e que votre idée est la bonne et qu’elle est pertinente pour votre organisation ou votre communauté, elle n’arrivera pas à convaincre les analystes, responsables de veiller au bon emploi de l’argent public.


La planification, un outil indispensable pour augmenter vos chances de succès.


Quelques éléments de base pour planifier vos projets


Il n’est pas obligatoire de connaître tous les détails votre projet, mais il faut avoir une bonne idée des étapes qui seront réalisées et des résultats escomptés. Les organismes qui vous financent veulent savoir comment l’argent public va être dépensé et quels besoins vont être comblés.


Certaines questions reviennent d’un programme à l’autre. Au lieu de les voir comme une contrainte, servez-vous d’elles pour penser aux étapes de votre projet. Une belle occasion de se poser les bonnes questions et de vous assurer que votre projet est pertinent pour votre organisme et votre communauté.


1- Les objectifs

Une idée peut parfois se résumer à quelque chose que l’on aimerait avoir (le nice to have) alors qu’un projet relève généralement d’un besoin. C’est le « pourquoi » :

  • Quel besoin ce projet va-t-il combler ?

  • Comment avez-vous identifié ce besoin ?

  • Est-ce qu’il s’inscrit dans une stratégie de développement à court ou moyen terme ? (si la réponse est non, il serait peut-être le temps d’y penser !)

  • Quelles solutions ou améliorations ce projet va-t-il apporter ?

  • Donnez des indications sur la clientèle ou la tranche de population à qui s’adresse votre projet et expliquez pourquoi vous l'avez ciblée.

2- Les résultats attendus

Il faut que vous puissiez quantifier l’atteinte des objectifs et expliquer les résultats obtenus par votre projet. En somme, comment allez-vous savoir que votre projet a répondu aux besoins et quels impacts a-t-il eus sur votre organisme ou sur votre communauté ?

  • Faites une liste de quelques indicateurs qui répondent à vos objectifs;

  • Chiffrez-les ou expliquez concrètement ce qui sera mis en place.


3- Les étapes de réalisation

Les organismes subventionneurs veulent savoir si vous avez toutes les ressources matérielles et humaines pour être capables de mener à bien le projet. Vous pouvez avoir un projet incroyable, mais si vous n’avez pas de ressources professionnelles, ou si vous n’avez pas de budget à investir, vos chances d’y arriver sont plutôt minimes. À cette étape, vous devez répondre au « comment » :

  • Quelles vont être les différentes étapes, réparties dans le temps ?

  • Quelles seront les ressources (humaines, financières, technologiques, etc.) utilisées pour les réaliser ?


4- Les suivis

Les organismes subventionneurs veulent s’assurer que la réalisation du projet fait l’objet d’un suivi régulier pour garantir l’exécution telle que présentée. Ils veulent s’assurer qu’une fois le projet réalisé, vous allez continuer à exercer une veille et faire des évaluations régulières. Rien ne sert de construire une patinoire si après vous ne prévoyez pas de l’entretenir ou proposer des programmes d’activités pour encourager son utilisation !





Prenez votre temps

Vos besoins sont grands et variés et il est tentant de se précipiter lors de l’annonce d’un programme. Mais consacrer des heures de travail à une demande en se basant sur une idée équivaut à perdre son temps.


Consacrez plutôt ce temps à donner du corps à votre projet et attendez l’annonce d’un nouveau programme. Vous serez alors en mesure de déposer une demande pertinente et les personnes qui la liront verront que vous êtes prêts, que vous avez pensé à tous les aspects de votre projet et que l’argent public sera utilisé avec professionnalisme et aura un impact véritable. N’est-ce pas ce que l’on appelle « reculer pour mieux sauter » ?


Besoin d’en savoir plus ? Prenez rendez-vous pour nous parler de vos besoins.